05/11/2004

Quand le matin ...

Quand le matin tu te lèves
La tête encore pleine de rêves
Tu te pousses à te demander
Pourquoi se lever
Qu'est-ce qui te fait avancer
Alors sans réponse, tu n'as plus qu'à te bouger
Toute la journée, tu vas te traîner
A te de demander à quoi bon tout ça
Que vaut ta vie et pourquoi tu es là
Sans conviction, tu suis la route
Tu vis depuis trop longtemps dans le doute
Que reste t-il de ton âme en peine
Si ce n'est souffrance et haine
Ils t'ont fait tant de mal
A l'époque, tu trouvais ça normal
Détruisant ta vie petit à petit
Tu t'es perdu déconstruit
Maintenant, tu ne penses qu'à te venger
Retrouver ceux qui ton sali, abîmé
Ton salut dans la violence
Les tuer tous pour la délivrance
Te supprimer enfin pour effacer la souffrance
MM

18:36 Écrit par M.M. | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ton texte est très touchant, il pénètre de ses mots jusqu'aux fonds de mes tripes, les remue, m'interpelle...parler de la souffrance est dur mais toi tu en parles si bien...
Biz.

Écrit par : Elfarranne | 05/11/2004

* c'est tres fort....
et si reel......bonne nuit à toi

Écrit par : virginie | 06/11/2004

Te retrouver... Toujours en état de souffrance ne réjouis pas ma soirée... Je te souhaite des matins plus enchanteurs et des nuits étoilées... A bientôt

Écrit par : Neige | 06/11/2004

Les commentaires sont fermés.