01/07/2004

Cœur en otage...

Que de sentiments se bousculant.
Que de tourments meurtrissant.
Déboussolé par tant de peine.
Faudra-t-il croire pour éviter la haine.
Chemin trop étroit pour toi, pour moi.
Ne plus marcher ensemble, perdre la foi.
Juste l'un puis l'autre.
Plus l'un à côté de l'autre.
Est-ce l'évidence ou un manque de patience ?
Un cœur vidé de son essence.
Asséché par un long combat.
Meurtri de tous ces coups bas.
Dans quelle direction chercher ?
Faut-il se battre pour être aimé ?
Meurtrissures de l'âme pour un damné.
L'arme de lave d'un amant éploré.
Et cette petite flamme qui, à l'aube, renait.
Croire de nouveau que l'on plaît.
Mais, être certain.
Certain que c'est toi que j'aimerai encore demain.
MM

19:07 Écrit par M.M. | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Très joli, ce blog Je comprends mieux le sens du mot "travail" déposé chez Neige

Écrit par : Zoé | 02/07/2004

Les commentaires sont fermés.