15/06/2004

Se battre ...

La haine squatte tes veines.
La souffrance hante ton âme en peine.
Laisse évacuer les affres nauséabondes de douleurs.
Regarde s'écouler du cloaque les suppurations de ton cœur.
Ouvre ton esprit pour que s'échappent tes angoisses fantomatiques.
Pousse tes pensées dans leurs derniers retranchements fanatiques.
Exhorte les persécutions du chagrin dans des volutes acides.
Purge tes obsessions chaotiques de leur lymphe putride.
Dépose ton fardeau sur un bûché enflammé.
Oublie les tortures persécutrices que tu t'es infligées.
Déchire cette enveloppe gluante de mal être et mal saine.
Libère-toi de ces poids et des boulets que tu traînes.
Brise la tristesse destructrice qui persécute et anéanti ta vie.
Extermine impitoyablement les convulsions spasmodiques de tes spectres infinis.
Rejette les souvenirs ignobles d'illusions déçues dans la perpétuité.
Mortifie par un dénouement orgasmique tes sentiments tortueux martyrisés.
Condamne à jamais tous tes tourments délirants et exsangues de bonheur que tu portes en toi.
Reviens-moi…
MM

20:37 Écrit par M.M. | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Que un mot a dire:... MAGNIFIQUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Le texte, les photos, l'ambiance,... tout quoi!!!!!!!!!!
Je sais que tu ne me connais pas mais c'est tellement beau que je vais te mettre dans mes parce que...WAW!!!!!
biz

Écrit par : Sam | 15/06/2004

............ merci pour ton message
ton blog est de mieux en mieux élaboré
tu as les tripes dedans!

Écrit par : carole | 15/06/2004

Suoerbe aussi... Ton blog est magnifique, et comme je vois ma fille S. est déjà passée par ici ! (adodelire.skynetblogs.be), elle est pas mal non plus d'ailleurs. A bientôt, je crois que je vais aussi te mettre dans mes liens.

Écrit par : neige | 15/06/2004

masi enfin vous avez de la guimauve dans les yeux ou quoi

Rarement vu des textes aussi soporifiques.
Et en plus, elle tente d'utiliser un vocabulaire soi-disant recherché qu'elle ne maitrise pas. Pitoyable

Écrit par : johnny | 17/06/2004

Les commentaires sont fermés.