04/05/2004

L'Enfer Du Décor...

Je me suis égaré du côté obscur de mes pensées.
Là, où tout est noir, de l'autre côté du mur de la réalité.
C'est un monde de colère où la violence est reine.
Les hommes y sont réduits à l'esclavage et à la haine.
Certains sont mi-homme, mi-animal.
Tout n'est que bruit, luxure et mal.
Un endroit glauque, un cloaque puant.
Obscurité, noirceur et tourment.
C'est cela le côté obscur et l'enfer du décor.
Rien ne ressemble à rien, il n'y a plus de corps.
Que des esprits malins évoluant dans des vapeurs acides.
Un trou béant dans le néant à l'odeur fétide.
Je disparais doucement, je glisse, je m'efface puis trépasse.
Mon corps n'existe plus, ma vie se brise, passe.
Mon âme violée et déchirée de toute part.
N'y a-t-il, pour me sauver, personne nulle part?
MM

20:32 Écrit par M.M. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.